Coeur du Marais Poitevin

Au cœur du Parc Naturel Régional du Marais Poitevin

Territoire exceptionnel, autant reconnu pour la richesse de sa faune et de sa flore que pour l’intérêt de son patrimoine culturel et paysager, le Parc Naturel Régional du Marais poitevin est l’une des plus grandes zones humides d’Europe.
De la Venise verte à la baie de l’Aiguillon, en passant par le marais desséché, vous risquez bien d’être surpris par les innombrables trésors que recèle ce territoire sauvage à la nature préservée.      

 

Embarquez pour une promenade sur la Venise verte

Partie intégrante du Parc Naturel Régional du Marais poitevin, le marais mouillé, où Venise verte, représente un peu plus d’un quart de la superficie totale du Marais poitevin. Dans cette partie du territoire, les paysages sont à majorité verdoyante et l’eau sillonne depuis des siècles la terre en une multitude de canaux et de conches, la plupart bordée de rangées de frênes et de peupliers. Il s’agit très certainement de la partie la plus emblématique du Marais poitevin tant ses paysages, façonnés par l’homme au fil des siècles, ne laissent personne indifférent. Sur une jolie plate, la barque traditionnelle maraîchine, votre première balade sur les eaux tranquilles de la Venise verte vous restera sans aucun doute longtemps en mémoire.

Parc Naturel Régional du Marais poitevin ; l’étonnant marais desséché

D’une superficie d’environ 65 000 hectares, le marais desséché est une zone protégée des inondations et des marées par tout un réseau de levées et de digues. Zone non inondable du Parc Naturel Régional du Marais poitevin, ce territoire bien particulier s’apparente à une grande succession de larges prairies parsemées d’anciens marais salants et dominées par d’impressionnants coteaux de calcaire.
Réparties le long des routes et des canaux, de nombreuses exploitations agricoles s’y sont implantées faisant du territoire un lieu réputé pour la qualité des blés qui y sont cultivés.
Enfin, autre particularité de cette partie du territoire trop méconnue du Marais poitevin ; les grands canaux qui traversent ces larges prairies agricoles servent de refuge à de nombreuses espèces d’oiseaux, de mammifères et de batraciens.

La baie de l’aiguillon : un espace fragile entre terre et mer     

Vaste ensemble naturel composé pour l’essentiel de vasières et de prés salés, la baie de l’Aiguillon forme la partie littorale du Parc Naturel Régional du Marais poitevin. Partagé entre la Charente Maritime (Région Nouvelle Aquitaine) et la Vendée (Région Pays de Loire), la baie de l’Aiguillon s’étend sur environ 5000 hectares et représente la façade maritime du Marais poitevin.
La baie de l’Aiguillon est également un espace naturel classé où se retrouvent de nombreuses espèces oiseaux. Entourant une immense vasière, les innombrables prés salés de la baie de l’Aiguillon servent en effet de terre d’accueil pour les oiseaux migrateurs lors de leurs pérégrinations entre l’Europe et l’Afrique.
Enfin, avec une production de moules de Bouchot frôlant le 10 000 tonnes chaque année, ce territoire est considéré comme le premier bassin mytilicole de France.