Revêtement de façade en métal : un rendu contemporain

De par la variété des effets envisageables, les revêtements de façade métalliques s’envisagent non seulement pour différents types de bâtiments mais permettent également de conférer une dimension esthétique et moderne à n’importe quelle façade. Principe du revêtement métallique de façade, systèmes de pose possibles et restrictions d’emploi ; focus sur les enveloppes métalliques de bâtiments.

Le bardage de bâtiment, qu’est-ce que c’est au juste ?

Renvoyant au parement des murs extérieurs d’un bâtiment, le bardage est une technique permettant d’isoler thermiquement un bâtiment par l’extérieur. Constitué de lames en métal de différentes compositions (acier inox, aluminium, cuivre, zinc, corten…), le bardage est fixé à l’aide de pattes métalliques sur une ossature (en bois ou en métal), elle-même également fixée sur la façade du bâtiment, et dans laquelle est inséré un panneau isolant constitué généralement de fibres minérales. Si ce système de création de façade a longtemps été réservé uniquement aux bâtiments industriels (sans isolant avec des parois peu épaisses), il est de plus en plus utilisé pour les façades de bâtiments tertiaires et commerciaux ainsi que pour les logements d’habitation.

Bardage métallique : plusieurs systèmes de pose envisageables

On distingue deux familles de bardage métallique : le bardage simple peau et le bardage double peau. Si ces deux variantes de revêtement de façade en métal pourront se décliner sous différentes formes (plaques, clins, lames, écailles, cassettes, panneaux…), les éléments de bardage à simple peau rempliront uniquement une fonction de parement extérieur et ne répondront qu’à une visée exclusivement esthétique. Les éléments de bardage à double peau qui intègrent de leur côté d’intégrer un isolant permettront d’améliorer l’étanchéité du bâtiment, l’isolation acoustique et l’isolation thermique en supprimant la plupart des ponts thermiques.

Les limites en matière d’usage et de destination

Si le bardage métallique peut convenir à tout type de bâtiment, qu’il soit industriel, agricole, commercial, tertiaire ou d’habitation, il existe néanmoins certaines limites à son emploi. Les parements métalliques supportant difficilement le contact direct avec la glace ou le chlore, ils seront donc inadaptés pour les façades de bâtiments à faible ou moyenne hygrométrie comme les piscines ou les patinoires publiques. De même, ce type de revêtement de façade est également déconseillé pour les bâtiments dont la température moyenne d’utilisation est inférieure ou égale à 12°C comme les bâtiments d’élevage industriel.